Apiculture: le blog d'un apiculteur français

24 mars, 2008

Plante mellifère – phacelie a feuilles de tanaisie (phacelia tanacetifolia)

Phacélie à feuilles de tanaisie

La phacélie à feuilles de tanaisie (Phacelia tanacetifolia) est une plante herbacée annuelle de la famille des Hydrophyllacées (Boraginaceae selon la classification phylogénétique). Elle est originaire du Sud de l’Amérique du Nord et particulièrement intéressante en agriculture.

Description

La tige rigide, couverte de poils raides et assez épaisse, qui peut atteindre un mètre, est teintée de rouge.
Les feuilles, alternes, sont profondément divisées et rappellent celles de la tanaisie (Tanecetum).
Les belles fleurs très parfumées sont particulières et fort intéressantes. Elles sont groupées en inflorescences serrées du genre cyme qui s’enroulent progressivement au fur et à mesure de l’épanouissement des fleurs qui commence par le haut. Les éléments floraux ont des nuances bleu-lavande ; ce sont les étamines et les styles qui émergent nettement de la corolle. La période de floraison se situe en été et peut se prolonger en automne.

Distribution

Cette espèce est originaire du sud des États-Unis (Californie, Arizona, Nevada) et du nord du Mexique.
Elle est cultivée et s’est naturalisée dans les régions tempérées des autres continents.

Culture

La plante pousse naturellement dans les sols plutôt secs.
La seule multiplication utilisée est le semis qui s’effectue après les derniers gels au printemps en semant à 0,5 cm de profondeur pour assurer une obscurité indispensable à la graine pour permettre la germination.
La plante est mature en environ 3 mois.
Comme plante mellifère, la phacélie est semée à des taux de semis plus faibles (6 à 8 kg/ha) que comme engrais vert. Lorsque le taux de semis excède 10 kg/ha, le contenu en sucre du nectar diminue car les plants sont plus petits et poussent moins vite [1]. Des semis trop denses raccourcissent la durée de floraison.
Si on doit semer en été, la moutarde est plus adaptée que la phacélie.
Lorsque la phacélie produit des graines viables, elle peut elle-même devenir une plante envahissante [2].

Utilisation

La phacélie présente un quadruple intérêt en agriculture :
ses fleurs attirent particulièrement les syrphides, les carabes et les bombyles qui se nourrissent des pucerons présents aux alentours[3]. On a planté, autour de certains champs, des phacélies pour diminuer le nombre de pucerons
excellente plante mellifère, la phacélie attire également les abeilles qui sont des agents de pollinisation pouvant être utiles aux plantes voisines. En semant de façon continue de mai en fin d’été, on peut aussi obtenir une floraison continue de juillet à l’automne.
le miel de phacélie est très parfumé
en automne la plante constitue un bon engrais vert.
la phacélie, semée entre les rangs de jeunes pommiers et poiriers, réduit de moitié la mortalité des jeunes arbres en année de dommages hivernaux sérieux [4]. La phacélie comme couvre-sol a aussi un effet favorable sur la croissance des jeunes pommiers [5]. Veiller à éviter que les périodes de floraison des arbres fruitiers et de la phacélie coïncident car les abeilles privilégieront la phacélie.

Orthographe

On trouve parfois l’orthographe alternative facélie. Même si celle-ci n’est pas conseillée, elle n’est pas non plus réellement fautive. La plante ne fut introduite en Europe qu’à la fin du XIXe siècle, et la diffusion du nom fut principalement orale durant longtemps.

Références

1.? Jablonski, 1960
2.? Neururer, 1988
3.? selon l’étude de l’allemand Klinger, 1987
4.? Wierszyllowski et Galinska, 1956
5.? Zakotin, 1976; Keremidarska, 1967

SOURCE:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Phac%C3%A9lie_%C3%A0_feuilles_de_tanaisie

Lien externe

Une plante fascinante à bien des égards cliquez ici

ACHETEZ DES GRAINES DE PHACELIE SUR EBAY.FR

phacelia tanaisie avec bourdon

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :