Apiculture: le blog d'un apiculteur français

26 avril, 2013

mes pensées relatives au suivi de ruches par certains apiculteurs

Filed under: apiculteur — payperclickmarketing @ 9:49

Comme vous le savez peut-être, je suis dans le gard, non loin de nimes, et je vais souvent marcher dans la garrigue.

Il y a peu de temps, un jour de vent fort, j’ai remarqué des abeilles en grosses quantités volant à hauteur d’homme, et disposant d’un peu de temps, j’ai décidé de les suivre afin de trouver le rucher ou le nid ou qu’il soit.  Cela fut en fait fort facile car il n’était pas loin, un beau rucher d’environ 22 ruches.

N’ayant pas de ruches moi même, c’est l’activité de ces ruches  que je vais donc suivre de loin, car il n’est pas loin de mes parcours de randonnée habituels.

J’ai pu remarquer au fur et à mesure des semaines, une belle activité , la floraison précoce des plantes dans le Sud aidant mais je ne voyais pas les hausses arriver et cela m’inquiétait un peu.

Chose non surprenante, vers le 10 avril, j’ai vu les restes d’un essaim (quelques abeilles volant autour d’un arbre mais en faible quantité), et je pense que soit l’essaim qui était accroché à une branche d’arbre à proximité est allé s’enrucher dans la ruchette piège, soit la reine n’a pas suivi et les abeilles sont tout simplement rentré dans la ruche d’origine, après tout,le clipage des reines est une technique anti essaim et je me suis dit que c’est ce qui s’est passé.

Toutefois, le lendemain je reviens plus ou moins à la même heure, mais il s’est passé quelque chose de presque miraculeux …. les ruches ont leur hausse, et il était temps, le thym est en pleine floraison tout autour.

Mais il y a de nouveau un essaim accroché au même arbre que celui choisit par celui d’hier, mais il est juste de l’autre coté! Il est donc évident que  » l’apiculteur   »  s’est contenté de mettre les hausses et n’a fait aucune inspection des corps des ruches, il aurait normalement vu les cellules royales d’essaimage.

Et hier, soit 15 jours après ces premiers essaims, j’ai vu autour de ce rucher 7 essaims…. oui, j’ai bien dit 7 essaims….

J’ai du mal à croire que quelqu’un qui se dit apiculteur ne puisse pas être présent plus souvent pour surveiller ses ruches.

Où est l’avantage des ruches à cadres permettant l’inspection complète des ruches, ainsi que les divisions lorsque cela est nécessaire ou voulu?

Pour moi, nous nous retrouvons tout simplement pour cette apiculteur à l’époque des ruches en paille, dont les essaims étaient récupérés pour être mis dans de nouveaux paniers…

je n’ose meme pas imaginer l’état sanitaire de ces ruches, sans doute des nids à varroas et autres maladies…

J’ai toujours lu que les ruches pendant la période d’essaimage doivent être inspectées tous les 7 jours, ou alors pourquoi ne pas pratiquer une des nombreuses méthodes de prévention de l’essaimage?

quand je vois ce rucher, je me dis que le perdant finalement c’est bien cet apiculteur, car lui va perdre ces très beaux essaims, et n’aura pas de récolte dans ces ruches, ou pas aussi belles que ce qu’elles auraient pu être!

après quand j’entends pleurer des apiculteurs qui ont eu des pertes importantes durant l’hiver, ne faudrait-il plutot pas se demander si ce n’est pas leur faute avant tout???

juste mon cris du coeur du moment !

Publicités

Un commentaire »

  1. Bonjour, pour réagir à votre cri du coeur: cet article m’interpelle puisque ça m’arrive aussi de faire comme ça sur mes ruchers. Pourquoi? pour diverses raisons, dans mon cas d’ordre personnelles, parfois je n’ai pas la disponibilité de visiter les ruches régulièrement.Ensuite avec des cheptels relativement importants , sur le lot une partie ne va pas essaimer et on fera aussi une récolte sur celles qui vont essaimer et qui en plus repartiront avec une jeune reine, d’où diminution de la pression varroa dans la ruche souche( pas de ponte pendant deux grosses semaines). Quand on a fait une centaine d’essaims, dans mon cas ça me suffit car après ça fait une charge de travail supplémentaire (et oui, plus on a de ruches, plus on travail). Alors effectivement chaque ruche n’est peut e^tre pas optimiser (et encore ce n’est qu’une question de points de vue et d’a priori), mais dans mon cas, une partie de mes 300 ruches essaiment et j’arrive habituellement à sortir plusieurs tonnes de miel chaque année et d’en vivre.
    Donc avant de juger comme vous vous le permetter, ça serait bien d’avoir tous les éléments pour ça!
    Cordialement.

    Commentaire par duclaux — 9 mai, 2013 @ 7:02


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :